POINT D’ÉQUILIBRE – LE FILM DE DANSE À VOIR!

C’est avec beaucoup d’excitation que ma filleule Eva, ma fille Livia et moi (toutes les trois de grandes adeptes de la danse) sommes allées à l’avant-première du nouveau documentaire présenté par l’ONF, Point d’équilibre. Il s’agit du premier long métrage réalisé par Christine Chevarie-Lessard.

Lola, Shô, Christine Chevarie-Lessard, Camille, Emma & Anik Bissonnette / Photo : Stephan Ballard (ONF)

Le film nous montre la réalité de jeunes danseurs à la poursuite de l’excellence, âgés de 10 à 14 ans, qui étudient au programme professionnel de l’École supérieure de ballet du Québec. Pendant 75 minutes, on nous ouvre les portes sur cet univers mystérieux et intrigant que peu d’entre nous connaissent, et laissez-moi vous dire que c’est franchement intéressant de découvrir les dessous du milieu et de voir les danseurs tenter le tout pour le tout pour réaliser leurs rêves.

On s’attache rapidement aux personnages principaux du film, dont Lola qui est « la tête d’affiche », une jeune adolescente de 12 ans qui se met beaucoup de pression pour être parfaite, et ce, jusqu’au bout des pieds. C’est vraiment cool de la voir dans son univers avec ses amies, et on se rend compte que toute sa vie est dédiée à la danse. Nous l’avons d’ailleurs rencontrée en personne et elle était rayonnante; une vraie vedette! Elle était assise juste devant nous, lors de la projection du film, et c’était beau de la voir se regarder au grand écran avec fierté!

Eva, Lola & Livia

On peut aussi voir Emma, qui passe une audition très importante pour le rôle de Clara dans Casse-Noisette pour Les Grands Ballets canadiens de Montréal. On peut sentir son désir d’avoir le rôle à tout prix traverser l’écran. C’était très cool de voir le processus d’audition. On la voit aussi avoir ses premières pointes. OMG! Mon rêve de jeunesse. Ça semble un tantinet douloureux, cependant (lol). Je trouve qu’elle me ressemble quand j’étais petite; j’avais la même « drive »… Il n’y avait aucune limite à mon ambition!

Emma / Photo : Stephan Ballard (ONF)

Une autre jeune fille qui nous a fait craquer par son attitude loufoque et très affirmée, c’est Camille… la jeune recrue avec un avenir très prometteur! On assiste notamment à sa première audition pour l’École supérieure de ballet du Québec où règne une compétition très serrée entre les jeunes ballerines, car le programme est extrêmement contingenté. Camille connaîtra des moments de gloire, mais aussi plusieurs embûches durant son parcours…

Camille / Photo : Stephan Ballard (ONF)

Normalement, quand je pense à un documentaire, je pense à quelque chose de très sérieux et moins divertissant. Mais au contraire, nous avons ri tout au long du film! Et ce, surtout grâce au jeune danseur nommé Shô qui est mis en vedette. Il est hilarant du début jusqu’à la fin, mais sans le faire exprès (lol). J’ai adoré qu’on démystifie et qu’on normalise le fait que oui, il y a de jeunes danseurs qui font du ballet, et c’est ce qui est beau! Shô connaîtra des hauts et des bas dans le film, et étrangement, je me suis beaucoup reconnue en lui. Il ne désire pas arrêter la danse pour l’instant (même si parfois il en a envie), car il ne veut pas paraître lâche aux yeux des autres et il tente de se souvenir de son but premier : l’amour de la danse.

Shô / Photo : Stephan Ballard (ONF)

Si je prends deux minutes pour faire une petite réflexion et une comparaison du documentaire avec mon métier de blogueuse, je dirais que le lien est assez fort! Ces jeunes danseurs ont tellement de pression pour performer… S’ils veulent conquérir ou même avoir espoir d’un jour réaliser leur rêve de devenir danseurs professionnels, ils doivent donner leur 110 % chaque seconde.

C’est un peu la même me chose pour moi. Au départ, je faisais des vidéos de tests de produits le soir et les fins de semaine, et ce n’était pas facile avec les enfants, le couple et le travail… disons que ça faisait beaucoup de choses à gérer (surtout avec une aussi grande communauté) et j’étais frustrée de ne pas pouvoir mettre autant de temps et d’énergie dans mon projet!

Moi, au tout début des Mères Testeuses

Mais en mai 2018, j’ai décidé de faire LE grand saut. Le saut à l’élastique que peu de gens dans le monde du blogue osent faire… celui de me consacrer à plein temps sur Les Mères Testeuses et de choisir de faire ce qui me passionne, c’est-à-dire ce que je suis en train de faire en ce moment (écrire un article sur un sujet qui me rend frénétique lol). Oui, parfois, comme Shô, je remets tout en question… et quand je dis tout, c’est TOUT! Oui, souvent, je me mets trop de pression, tout comme Lola, car je ME demande la perfection, mais je suis comme ça…

C’est donc un film qui fait réfléchir sur notre façon de vivre en général. Ça fait réfléchir aussi sur les rêves que nous avions quand nous étions petits… Ces jeunes danseurs savent déjà pertinemment quel est leur objectif de carrière et comment l’obtenir.

Vous, avez-vous finalement été au bout de vos rêves d’enfance? Moi, quand j’étais petite, je rêvais d’être professeure de danse ou animatrice télé. J’ai arrêté la danse à l’adolescence, malheureusement, et j’ai perdu toute ma flexibilité et un peu de rythme (lol). Par contre, comme la télévision est de moins en moins à la mode, je pense que mon métier de blogueuse/Youtubeuse peut ressembler à une carrière d’animatrice! 😉

Lola, Eva, Marie-Josée (moi), Livia & Shô / Photo : Stephan Ballard (ONF)

Je suis vraiment contente d’être allée voir ce film avec mes petites cocottes, parce qu’elles ont adoré l’aspect danse, mais aussi voir comment ça fonctionne dans une école de danse aussi réputée et combien les jeunes peuvent parfois se mettre un peu trop de pression.

Visionnez la bande-annonce en cliquant juste ici.
Le film sort en salle le 14 décembre dans les cinémas suivants :

• Cinéma Beaubien, à Montréal
• Cinéma du Musée, à Montréal
• Cinéma Le Clap, à Québec
• Cinéma Le Clap, Loretteville
• La Maison du Cinéma, à Sherbrooke
• Cinéma Le Tapis Rouge, à Trois-Rivières

Livia & Eva, Cinéma Beaubien

Cette publication a été produite en collaboration avec l’ONF. Toutes les opinions qui y sont exprimées m’appartiennent.

No Comments

LAISSEZ-NOUS UN COMMENTAIRE !