LA BRASSIÈRE POURRAIT CONTRIBUER AU RELÂCHEMENT DE VOTRE POITRINE !

LA BRASSIÈRE POURRAIT CONTRIBUER AU RELÂCHEMENT DE VOTRE POITRINE !

Une étude menée sur 15 ans par le professeur Jean-Denis Rouillon du CHU de Besançon remet en cause l’utilité du port du soutien-gorge.

Ce médecin et son équipe ont concentré leur étude sur des femmes âgées de 18 à 35 ans et les premiers résultats montrent que, sans soutien-gorge, « le mamelon des seins remontait en moyenne de 7 millimètres en un an » et que, globalement, « les seins se raffermissent et que les vergetures s’estompent ».

Ainsi, « si la femme met un soutien-gorge dès l’apparition de ses seins, l’appareil suspenseur ne travaille pas correctement et ses tissus de suspension se distendent ». « La femme devient alors dépendante du soutien-gorge, dont elle n’a pas vraiment besoin », ajoute M. Rouillon.

Les femmes qui font confiance à leur soutien-gorge n’ont plus la sensation d’avoir des seins, car ils sont soutenus, et elles adoptent une mauvaise posture. Sans soutien-gorge, les femmes se sentaient aussi plus à l’aise et avaient une meilleure posture. Pour le médecin, « le seul travail à affronter, c’est le regard des autres ».

L’anatomie du sein est encore peu connue. Mais l’idée, c’est qu’il n’est pas fixé en profondeur sur la cage thoracique. Il est en fait suspendu au niveau des clavicules grâce à un tissu fin. À cause du port du soutien-gorge, celui-ci finirait par s’étioler. Laisser la poitrine libre l’inciterait, au contraire, à se mettre en tension et à se renforcer.

Les seins commencent à vieillir dès 18 ans. Pour une femme de plus de 30-35 ans qui a eu des enfants ou présente un surpoids, c’est déjà trop tard. Après, il peut y avoir des exceptions. La doyenne de son étude, âgée de 60 ans, a vu beaucoup d’amélioration deux ans après avoir arrêté de mettre un soutien-gorge. En parallèle, elle s’était remise au karaté et à la course à pied. Or, l’activité physique aide car elle nourrit les tissus et peut muscler le haut du corps. Dans son groupe d’étude, ce sont les femmes qui faisaient du judo, de la lutte ou de la gymnastique qui ont eu la meilleure évolution.

Et vous qu’en pensez-vous ? Seriez-vous prête à tester l’hypothèse voire à franchir le pas ?

Moi, je fais partie du « NO BRA CLUB » seulement à la maison ou lorsque je porte un gros coton ouaté !!! Mais c’est un pensez-y bien… j’ai encore en bas de 35 ans… lol !!!

No Comments

LAISSEZ-NOUS UN COMMENTAIRE !